CHRISTINE BRUNEAU « Femme de Demain » Entretien avec Max-Henri Boulois

Christine-BruneauEntre la femme des années 80 de Sardou et celle de Goldman qui voulait un bébé toute seule, il y a la femme du nouveau millénaire telle que la perçoit Christine Bruneau, Présidente de « Femmes de demain« . Moteur essentiel de la famille, la femme est surtout une pièce maîtresse de la société qui pèse sur la vie publique, les sciences, le sport et la vie culturelle.

Elles se sont imposées dans l’exercice du pouvoir et sont aujourd’hui premier ministrables voire présidentiables; Jeannie Longo, une femme de 43 ans sur son petit vélo est officier de la Légion d’honneur et Hillary, sénateur de New York, en attendant le jackpot de 2004.

Pourtant, en ce début de siècle les repères sont confus, les valeurs dissoutes dans une fausse interprétation du progrès et de la liberté individuelle. L’état des lieux est accablant : Insécurité, délinquance juvénile, drogues et violences à l’école, viols collectifs, justice et police débordée, grossesse précoces, démission ou impuissance des parents, échec du système scolaire, désarroi des jeunes, suicides… La femme de demain tente d’apporter une réponse à cette crise de la famille.

Christine Bruneau est juriste, criminologue, Déléguée à la famille, diplomée de l’Institut International des droits de l’Homme, élue de Boulogne. C’est à l’aune de son expérience de terrain qu’elle définit les enjeux et refuse le fatalisme ambiant. Cette mère de 4 enfants, qui a enseigné à Paris II et à l’université de Wuppertal(Allemagne) est elle-même l’illustration qu’il n’y a pas d’antinomie entre le charme et l’esprit, la famille et l’engagement dans la vie publique.