INTEGRISME, GUERRE INCIVILE… Sarkozy vs Villepin sur la ligne de front

intergrisme-guerre-civile« Selon la Direction Centrale des Renseignements Généraux, des centaines de quartiers sensibles présentent en France des signes inquiétants de repli communautaire aggravé. Cette dérive associe références à un islam radicalisé, souvent inculqué par des prédicateurs extrémistes, antisémitisme exacerbé et racisme anti-français. »
Le Monde (06 07 04)

Un constat qui ne surprendra pas ceux des Français qui sont confrontés au quotidien à cette situation explosive.

Ont-ils d’autre alternative que le vote extrémiste ou les milices d’autodéfense ? Est-il trop tard pour désamorcer ces véritables bombes à retardement ?

Max-Henri Boulois a été le témoin de trop de conflits et de deuils pour ne pas s’inquiéter du tableau. L’auteur de Tous pourris… tous dopés plonge dans la poudrière et son enquête n’est pas rassurante.

Tous les acteurs de la société soulignent l’autisme des gouvernants en général et l’échec des politiques successives de la ville en particulier. Mais depuis trois ans, deux hommes, habités par la même foi d’un destin national, se sont saisis du dossier.

Zorro contre Don Quichotte ? Max-Henri Boulois les connaît bien.

Nicolas Sarkozy, effets d’annonce ou pas, dans l’esprit de l’un de ses modèles qui voulait « terroriser les terroristes », a rendu leur fierté aux forces de police et mis les musulmans, radicaux et modérés, à la table commune d’un « Islam de France ».

Dominique de Villepin, l’homme de « la dissolution » et du veto aux Américains, le marque à la culotte. Il s’est reconverti avec succès dans la sécurité intérieure et le financement du culte musulman.

2007 est au coin de la rue, la bataille fait rage, puisse leur compétition contribuer à la paix civile. Si toutefois il n’est pas trop tard !